ON A FROLE LA CATASTROPHE

jeudi 1er mai 2014
par  adrd07
popularité : 2%

Les Associations lyonnaises amies depuis le début de notre combat contre LES INTENSIFICATIONS ferroviaires sur la rive droite du fleuve "ROI" le Rhône nous ont transmis ce document inquiétant quant aux conséquences qui s’en seraient suivies.

Un convoi bloqué, immobilisé sur le passage à niveau de Condrieu, .. grosse frayeur d’autant plus que le téléphone de secours et d’urgence du passage à niveau ne fonctionne pas  ! Impossible d’avertir la SNCF, un train pouvant arriver d’une seconde à l’autre... rencontre dramatique entre un train et un bateau ! Les gendarmes en patrouille ont sauvé la situation bloquée...  

Les conséquences en cas d’accident majeur ? Sans tomber dans le film catastrophe, une rencontre d’un bateau et d’un convoi d’hydrocarbures, comme il en passe plusieurs quotidiennement pourrait laisser des traces indélébiles aux Populations, à l’Environnement local voire régional. A t-on pensé à toutes les conséquences sur cette bonne voie ferrée historique datant de 1873... ? 

Les nombreuses populations impactées, cet épisode dramatique évité de peu s’est déjà produit et non loin de là... Chavanay en 1990.. tout un îlot, des maisons brûlées avec un déraillement et incendie qui a duré 9 heures....

Autre accident similaire en 1993 , trois ans après , l’accident identique avec des hydrocarbures... à La Voulte un quartier qui a brûlé, on a frôlé aussi une pollution du Rhône..

A Condrieu on comprend pourquoi les élus pour leur population, les Viticulteurs, le président des AOC monsieur Paly ont tous condamné les intensifications ferroviaires sur cette voie historique..... Des AOC qui ne voudraient pas se transformer en AOP..... (polluées)

Les viticulteurs des Côtes septentrionales.. Saint-Péray, Cornas vont-ils suivre l’exemple des Côtes Rôties ? Ou attendrons-ils un incident pour réagir ? Toute une économie locale et régionale est en jeu. 

Les Populations riveraines et autres se mobilisent, se réveillent depuis ces accidents. Leur Vie ne doivent pas devenir un ENFER au nom d’une écologie à bon marché. 

L’Ecologie du "Grenelle" doit être au service des Populations et "non" le contraire.

Que le parti Écologique EELV pour les prochaines européennes prennent en compte cette question importante des MD (matières dangereuses et nucléaires) pour les Populations impactées, eux qui ont soutenu pendant les "municipales" bons nombres d’élus ardéchois en place qui cautionnaient les intensifications ferroviaires sur le rive droite. Certains élus déchus ont eu à le regretter.

L’Ecologie,  n’est pas l’affaire d’un "parti"  mais celui des Citoyens. Une affaire trop importante pour être traiter  par un parti.

QUESTIONS A SE POSER sur la rive droite ardéchoise  ????

- Combien de passages à niveau dans les 37 communes impactées ? un minimum de un passage à niveau.

- Combien de passage à niveau supprimé à ce jour ? Réponse 1, celui de Guilherand-Granges !

- Les convois exceptionnels sont interdits sur les autoroutes routiers. Autorisés à traverser les autoroutes ferroviaires dont celui de la rive droite historique. Il faut bien qu’ils passent pourtant, le plus simple seraient de les faire passer sur les voies fluviales ? Aussi les autoroutes ferroviaires pour la sécurité des Populations. 

Les autoroutes ferroviaires sur les bateaux pourquoi pas ? Quand on sait qu’un "pouceur fluvial" de deux barges remplies de containers de 40 pieds représente l’équivalent de 3/5 trains. Et quelles nuisances, dangers et Spoliations en moins.



Portfolio

JPEG - 508 ko JPEG - 739.5 ko

Commentaires