REUNION PUBLIQUE du 26/09/2014 VIENNE

vendredi 10 octobre 2014
par  adrd07
popularité : 1%

La RÉUNION publique de Vienne 38, du 26 septembre 2014 sur la problématique ferroviaire punitive sur les Rives Gauche et Droite s’est tenue sous l’égide des associations FRACTURE SRD69 ARG38 et ADRD07.

Un nombreux publique environ plus de 200 personnes était au rendez-vous en présence de plusieurs élus et adjoints (majorité et opposition) député, conseiller régional, et conseiller général.

Les discours de ces élus ont été sans ambiguïté, à savoir que "tous refusent" cette problématique ferroviaire "punitive" sur les deux rives du Rhône.

Des alternatives ont été développées, le jumelage de la ligne LGV,ligne jusqu’à la Méditerranée, le développement important du fluvial, la voie dédiée au fret avec le concours de la BEI (Banque européenne d’investissements)

Le Vice-président de l’association FRACTURE des Riverains lyonnais (plus de 4500 adhérents) Gilbert Bernachon parlant que cette problématique "fer" reposait sur une question principalement "politique" (priorité du train) déployée par la majorité nationale et régionale.
le Préfet de la région voulait précipiter l’enquête publique pour solutionner le tracé et aménagements du CFAL-est et sud pour la fin de 2014 (CFAL = contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise). Celui-ci ne voulait pas discuter avec les associations et en particulier avec FRACTURE qui selon lui serait alarmiste !

Des "délibérations communales CONTRE" devaient être signer par les communes qui soutiennent leurs Populations.

 

Le Maire de Vienne Thierry Kowacks parlait quant à lui de l’empressement du Préfet régional pour finaliser aujourd’hui ce qui serait envisagé pour 2030 rapport du rapporteur député PS Duron , alors que les études en cours et à venir manqueraient de financements. Beaucoup de bruit et de précipitation pour des financements improbables. Qui va payer, alors que l’état ne peut pas financer la part qui lui revient sur les études ? Qu’en sera t-il en 2030 ?                 Mr le Maire de Vienne parlant des conséquences pour les Populations riveraines... nuisances, dangers en prévisions et la spoliation des Biens patrimoniaux, toute une vie de labeur  !!
Une première entendue par ce courageux élu. Les élus de Rhône-Alpes se sont réveillés ? Les autres élus des autres départements du sud Ardèche comprise ?

Le député de la majorité Erwan Binet lui aussi opposé au CFAL dans sa forme actuelle parlant quant à lui des inquiétudes compréhensibles des Populations et qu’il fallait une forte mobilisation des Populations pour se faire entendre.

Chaque association présente à la tribune ont porté les inquiétudes des départements concernés, à la suite de la projection d’un film vidéo sur lequel on a pu "patienter plus de trois minutes pour le passage du train le plus long d’Europe, trains qui seront opérationnels par RFF /SNCF en 2015/2016.

ADRD07 à quant à elle rappeler la problématique punitive en Ardéche, une GRANDE ERREUR ENVIRONNEMENTALE ÉCOLOGIQUE et ÉCONOMIQUE pour les DÉCENNIES A VENIR.
Constat reconnu par l’ensemble des participants.
 Le tonnage en rive droite de matières dangereuses transitant devant les habitation et les Ecoles 24/24 h et 365jours/an était aux environ de 1 million 500 000 tonnes/an au minimum.
et autant à gauche ?
Constat reconnu par l’ensemble des participants.

 

Autre constat alarmant, du Préfet de région, de RFF/SNCF, la rive gauche est saturée, mais les trafics devront passer , puisque la Vallée du Rhône et couloir rhodanien sont un axe essentiel pour le trafic ferroviaire européen voir étranger. !

 

Donc, à lire entre les lignes... la Rive gauche saturée par les trafics voyageurs et fret... la voie dédiée ne se fera pas.... où passeront les autoroutes ferroviaires de fret étrangers  ?
 Sur quelle Rive  ??             
On vous laisse deviner.... ???

L’ancien ministre, secrétaire d’état aux Transports, avait déclarait le 30 août 2012... "que la rive droite était un axe essentiel pour le fret, que la rive droite avait supporté des trafics de 100, voire 150 trains/jour, et que la voie dédiée au fret n’était pas
d’actualité" 
 !

FRACTURE demandant aux élus de l’association PARFER (plus de 300 élus Riverains CONTRE) de se mobiliser encore plus pour se faire entendre afin de défendre leurs Populations.

Que des actions devraient être envisagées à court terme.
 Toutes les associations planchent.

 

La réunion s’est terminée par un buffet convivial autour duquel les élus présents ont pris bonnes notes. Rendez-vous est pris pour la suite.


Commentaires